2017-2018 TTD Semestre 1

Université Paris 13 SPC, 2015-2016, Semestre 1, Campus Villetaneuse

UFR LLSHS, le jeudi de 15h30 à 17h30 (salle C 308)

du 21 septembre au 14 décembre 2017

Master COLEDI SDL-SPC – Marie-Anne Paveau

Théories du texte et du discours 1.

Le sujet de la recherche en analyse du discours : corps, technique, politique

Objectifs du cours :

Connaissances 

  • histoire et épistémologie de l’analyse du discours (courants français et francophones) : constitution, développement et manuélisation de la discipline
  • définition et place du sujet et de l’objet de la recherche, description du type de discours scientifique impliqué

Compétences 

  • culture épistémologique en analyse du discours et plus largement en SHS
  • constitution d’une autobiographie intellectuelle comme appui à l’intégration des données personnelles à la recherche
  • repérage des styles épistémologiques « objectifs » vs « subjectifs » et critique de cette antithèse

Contenu du séminaire

Dans ce séminaire, nous aborderons une dimension absente de la discipline à ses origines, et encore peu travaillée : le rôle du.de la chercheur.e comme sujet, doté.e de tous ses positionnements, places, rôles, émotions, etc., dans les élaborations théoriques et les dispositifs méthodologiques de l’analyse du discours, ainsi que dans le style épistémologique qui s’y est installé. Nous verrons d’abord comment l’analyse du discours se constitue comme discipline interprétative à partir d’un sujet extérieur à son objet et considéré comme détenteur des outils de sens ; nous dresserons ensuite des comparaisons avec d’autres disciplines du langage, en particulier la sociolinguistique, l’anthropologie linguistique et la sociologie du langage, et plus largement la sociologie et l’anthropologie, qui ont intégré la dimension existentielle du.de la chercheur.e à la pratique même de la recherche ; nous présenterons enfin un certain nombre de propositions qui intègrent la personne, la biographie et les différentes positions et place du.de la chercheur.e à la recherche en analyse du discours.

Invité.e.s

jeudi 12 octobre : Noémie Marignier, Université Sorbonne nouvelle, « Théories du point de vue et savoirs situés : enjeux, débats, applications »

jeudi 9 novembre : David Berliner, Université libre de Bruxelles, « Vers une anthropologie plastique : le chercheur caméléon »

jeudi 16 novembre : Luca Greco, Université Sorbonne nouvelle , « Se perdre dans la recherche: le terrain comme performance »

jeudi 7 décembre : Catherine Ruchon, université Paul-Valéry Montpellier, « Les chercheur.e.s et les corpus de la douleur »

Le détail des conférences et des biographies des invité.e.s, les documents et PDF d’articles figurent sur L’ENT de l’université Paris 13 et sur le blog pédagogique Paroles en cours https://parolesencours.wordpress.com/

Bibliographie indicative

  • Berliner D., 2013, « Le désir de participation ou Comment jouer à être un autre », L’Homme, 2013/2 n°206, p. 151-170, http://www.cairn.info/revue-l-homme-2013-2-page-151.htm
  • Devereux G., 1980 [1967], De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris, Champs Essais.
  • Greco L., 2014, « La mise en scène d’une transition scientifique et identitaire : expérience narrative, réflexivité et catégorisation », Semen 37, p. 113-125, https://semen.revues.org/10204
  • Harding S. (ed), 2004, The Feminist Standpoint Theory Reader. Intellectual & Political Controversies, London, Routledge.
  • Marignier N., 2017, « Les “énonciations de privilèges” dans le militantisme féministe en ligne : description et critique », Argumentation et Analyse du Discours, https://aad.revues.org/2309
  • Pahud S. Paveau M.-A., 2017 (dir.), « Nouvelles argumentations féministes », Argumentation et analyse du discours 18, https://aad.revues.org/2301
  • Perea F. Paveau M.-A., 2015 (dir.), « Corpus sensibles », Cahiers de praxématique 59.
  • Paveau M.-A., 2017 (à par.), « Le genre : une épistémologie contributive pour l’analyse du discours », dans Husson A.-C. et al. dir., Le(s) genre(s). Définitions, modèles, épistémologie, Lyon, ENS Éditions.
  • Paveau M.-A., 2017 (à par.), « Parler à la place de ceux qui souffrent. La destitution interprétative », dans Huët R., Rouxel A. (dir.), La souffrance au quotidien et ses devenirs politiques, Rennes, PUR.
  • Ruchon, C., 2015, « De l’intrusion du chercheur à l’intention vertueuse. Un corpus sur le deuil de l’enfant », Cahiers de praxématique 59, p. 109-130.

Modalités de contrôle des aptitudes et des connaissances

Session 1 :

  • contrôle continu : Mini-dossier de recherche
  • contrôle terminal : Épreuve sur table

Session 2 : Épreuve sur table

Pour les doctorant.e.s et les auditeur.trice.s sans validation notée : délivrance d’une attestation de suivi du séminaire (12 séances de 2h00)

Pour venir à Paris 13 : gare du nord départ banlieue en surface, arrêt gare d’Epinay-Villetaneuse puis : bus 354 ou 356, arrêt Université Paris 13, ou Tram 11 arrêt Villetaneuse-Université

Publicités