M1. La langue et son enseignement 2015-2016

« La langue et son enseignement. Les mots, les textes, les normes »

Dans ce séminaire, on décrira, sur le plan des fonctionnements langagiers et textuels, la culture du texte à l’œuvre dans l’enseignement du français à l’école. On abordera la manière dont les textes mettent en œuvre les normes sociales, à la fois sur le plan des mots de la langue et des situations présentées dans la fiction ou la représentation, en particulier dans les œuvres étudiées en classe. On proposera une synthèse sur les notions de norme et d’usage, de niveau de langue et de correction linguistique, d’acceptabilité et de stéréotype, de genre en particulier. On envisagera les différentes modalités d’enseignement du français, qui tienne compte à la fois des normes de l’école comme lieu de socialisation et des possibilités de la langue et des textes comme espaces de création et d’expression.

On décrira les fonctionnements normatifs de la langue française en distinguant les normes propres au système de la langue et celles produites par la société dans une perspective historique et sociolinguistique. On examinera la question de la langue dans la perspective de son enseignement-apprentissage : quelle norme enseigner, quel enseignement de l’oral et de l’écrit, quelle distinction entre langue littéraire et langue ordinaire ?

On insistera sur des points particuliers : usage et norme du 17e au 21e s., forme et valeur de la faute, attitudes sociolinguistiques d’insécurité linguistique et d’hypercorrection, enrichissement lexical, différents aspects linguistiques et sociaux de l’orthographe, norme et enseignement de la correction à l’écrit et à l’oral.

Nous aborderons différents points qui concentrent la concurrence entre les deux normes :

– le lexique : promotion du « joli » mot et condamnation du mot « laid » ou « moche », valorisation du mot rare et chasse au mot courant, etc. ;

– l’orthographe : invention de la notion de faute au 19e siècle, débats autour de la réforme de l’orthographe, stigmatisation des « illettrés », dispositif de la dictée ;

– la syntaxe : le statut du subjonctif, l’emploi des prépositions (le cartable à Paul ou de Paul), les appositions (une journée catastrophe) ;

– la pragmatique : formes syntaxiques et valeur éthique du compliment (superlatifs, intensifs) et de l’insulte (espèce de + N, pauvre + N), de l’outrage et du juron.

Bibliographie indicative

Branca-Rosoff Sonia & Ramognino Nicole (dir.) (2007) Les normes pratiques. Langage et société 119.

Bruno P., Butlen M. (dir.) (2008), Genre, sexisme et féminisme, Le français aujourd’hui 163.

Leeman-Bouix D., 1994, Les Fautes de français existent-elles ?, Paris, Seuil.

Octobre S. (dir.) (2011), Pratiques culturelles et enfance sous le regard du genre, Réseaux 168-169.

Paveau M.-A., Rosier L., 2008, La langue française. Passions et polémiques, Paris, Vuibert.

Philippe Gilles (2013) Le rêve du style parfait, Paris, Presses Universitaires de France.

Siouffi Gilles et Steuckardt Agnès (dir.), (2007), Les linguistes et la norme, Berne : Peter Lang.

Trudeau D., 1992, Les Inventeurs du bon usage (1529-1647), Paris, Les Éditions de minuit.

Points de méthodologie traités au cours des séances

– comment choisir un sujet et poser une problématique

– comment constituer un corpus et le travailler

– comment rédiger un mémoire ou un dossier de recherche

– comment présenter matériellement le mémoire ou le dossier

Cours du second semestre à partir de janvier 2016 : une séance sur trois sera consacrée à la méthodologie d’élaboration et de rédaction du mémoire

Modalités d’évaluation

– Session 1 : CC Épreuves sur table : un QCM coeff. 1 et un devoir sur table coeff 2 (une question de cours et deux exercices) – CT Épreuve sur table

– Session 2 : CT Épreuve sur table

Publicités