M1. La langue et son enseignement 2014-2015. Semestre 1

Marie-Anne Paveau – Sciences du langage – 2012-2013

M1 SLATEL – Semestre 1 – Mercredi 9h45-11h45 salle C 308

La langue et son enseignement. Norme linguistique et norme sociale.

(les polys du cours sont mis en ligne sur l’ENT de Paris 13)

1. INDICATIONS PRATIQUES

  • Réception sur RDV le mercredi à partir de 13h00
  • Contact : UFR LSHS bureau D 131

Blogs personnels d’appui :

Directions de travaux :

  • Analyse du discours : discours et représentation, discours et société, discours et culture
  • Les normes linguistiques, lexique et discours : norme linguistique/norme sociale, français correct/incorrect, enseignement du français, aspects juridiques et éthiques de la langue et du discours (propos diffamatoires, racistes, sexistes, etc.)
  • Histoire et épistémologie de la linguistique (histoire des concepts et notions autour du texte et du discours, histoire de l’analyse du discours, savoirs profanes et savoirs savants)

Procédure pour une direction de mémoire : fournir un projet de 2 pages comprenant un thème, un corpus, une problématique et des références bibliographiques (à remettre en cours ou envoyer par courrier électronique) – je vous répondrai, soit pour vous dire que votre projet n’entre pas dans mes compétences ou est insuffisamment précis, soit pour vous donner un rdv de travail

Dates de remise du mémoire et soutenance

  • session 1 juin : remise mémoire 31 mai pour soutenance première quinzaine de juin
  • session 2 septembre : remise mémoire 15 septembre pour soutenance deuxième quinzaine de septembre

2. PROGRAMME DU SEMESTRE

La langue et son enseignement. Norme linguistique et norme sociale.

Le séminaire a pour but de décrire les fonctionnements normatifs de la langue française en distinguant les normes propres au système de la langue et celles produites par la société dans une perspective historique et sociolinguistique. On examinera la question de la langue dans la perspective de son enseignement-apprentissage : quelle norme enseigner, quel enseignement de l’oral et de l’écrit, quelle distinction entre langue littéraire et langue ordinaire ?

On insistera sur des points particuliers : usage et norme du 17e au 21e s., forme et valeur de la faute, attitudes sociolinguistiques d’insécurité linguistique et d’hypercorrection, enrichissement lexical, différents aspects linguistiques et sociaux de l’orthographe, norme et enseignement de la correction à l’écrit et à l’oral.

Nous aborderons différents points qui concentrent la concurrence entre les deux normes :

  • le lexique : promotion du « joli » mot et condamnation du mot « laid » ou « moche », valorisation du mot rare et chasse au mot courant, etc. ;
  • l’orthographe : invention de la notion de faute au 19e siècle, débats autour de la réforme de l’orthographe, stigmatisation des « illettrés », dispositif de la dictée ;
  • la syntaxe : le statut du subjonctif, l’emploi des prépositions (le cartable à Paul ou de Paul), les appositions (une journée catastrophe) ;
  • la pragmatique : formes syntaxiques et valeur éthique du compliment (superlatifs, intensifs) et de l’insulte (espèce de + N, pauvre + N), de l’outrage et du juron.

Bibliographie indicative

  • Beguelin M.-J. (dir.), 2000, De la phrase aux énoncés : grammaire scolaire et descriptions linguistiques, Bruxelles, De Bœck et Duculot.
  • Bouchard R., Meyer J.-C., 1995, Les métalangages de la classe de français, DFLM.
  • Gadet F., 2007 [2003], La variation sociale en français, Paris, Ophrys.
  • Houdebine A.-M., 2002,  L’imaginaire linguistique, Paris, l’Harmattan.
  • Leeman-Bouix D., 1994, Les Fautes de français existent-elles ?, Paris, Seuil.
  • Paveau M.-A., Rosier L., 2008, La langue française. Passions et polémiques, Paris, Vuibert.
  • Rey-Debove J., 1978 : Le métalangage. Étude linguistique du discours sur le langage, Paris, Le Robert.
  • Trudeau D., 1992, Les Inventeurs du bon usage (1529-1647), Paris, Les Éditions de minuit.

Programme

  1. Le concept de norme ou la loi de la langue
  2. La norme lexicale ou le plaisir des mots
  3. L’orthographe ou la dictature des lettres
  4. La syntaxe ou la norme « pure »
  5. Les normes stylistiques et pragmatiques : bien écrire et bien converser

 Points de méthodologie traités au cours des séances

  • comment choisir un sujet et poser une problématique
  • comment constituer un corpus et le travailler
  • comment rédiger un mémoire ou un dossier de recherche
  • comment présenter matériellement le mémoire ou le dossier

Modalités d’évaluation

  • Session 1 : CC Épreuves sur table – CT Épreuve sur table
  • Session 2 : CT Épreuve sur table

3. BIBLIOGRAPHIE MÉTHODOLOGIQUE

Dictionnaires et ouvrages de référence

  • Charaudeau P., Maingueneau D. (dir.), 2002, Dictionnaire d’analyse du discours, Paris, Seuil.
  • Détrie C., Siblot P., Vérine B., 2001, Termes et concepts pour l’analyse du discours, Paris, Champion.
  • Ducrot O., Schaeffer J.-M., 1995, Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage, Paris, Seuil, coll. “Points”.
  • Longhi J., Sarfati G.-E., 2012, Dictionnaire de pragmatique, Paris, Armand Colin.
  • Neveu F., 2004, Dictionnaire des sciences du langage, Paris, A. Colin.
  • Paveau M.-A., Sarfati G.-E., 2003, Les grandes théories de la linguistique, Paris, Armand Colin.

Typographie et présentation du mémoire

  • Ministère de l’Éducation nationale, 2007, Guide pour la rédaction et la présentation des thèses à l’usage des doctorants (en ligne sur plusieurs sites) – indications matérielles.
  • Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale, 1991, Paris, Imprimerie nationale.
  • Jouette A., 2002 [1993], Dictionnaire d’orthographe et expression écrite, Paris, Les usuels du Robert [l’équivalent plus moderne et complet des « Dictionnaires de difficultés du français »]
  • Méthodologie pour la rédaction d’un document de recherche, M.-A. Paveau, mars 2012, en ligne sur l’ENT

Méthodologie et ressources de la recherche linguistique

+ Revues en ligne ou archivées en ligne – textes en ligne

+ Recherche documentaire et dictionnaires

+ Les bibliothèques – catalogues en ligne

4. LE MÉMOIRE DE RECHERCHE

4.1. Informations pratiques :

  • – M1 : environ 60 p. tout compris
  • – Date limite de soutenance : session 1 fin juin 2013 ou session 2 fin septembre 2013
  • – Composition : introduction, deux ou trois parties, conclusion, bibliographie, annexes comprenant au moins le corpus et éventuellement d’autres documents
  • – jury : deux personnes, MAP + 1
  • – déroulement de la soutenance :
  1. + introduction et présentation du jury et du candidat par MAP
  2. + exposé de 15-20 mn du candidat (présentation de votre sujet, intérêt  et raisons du choix, méthodes employées, résultats, perspectives futures éventuelles)
  3. + discussion avec le jury 10-15 mn
  4. + délibération
  5. + résultat

4.2. Calendrier de travail septembre-décembre 2012 (fin de mois) :

– DÉCEMBRE 2012-JANVIER 2013 : établissement du corpus de travail : relevé des énoncés ou textes, classement par catégories ou chronologique ou autre, selon votre recherche – en même temps, lectures de textes théoriques ou méthodologiques, consultation de documents

– FÉVRIER 2013 : établissement de la problématique, des thèmes et points de réflexion retenus pour l’analyse, choix des outils et références théoriques et première version du plan détaillé – remise du plan détaillé et d’un chapitre rédigé

– MARS 2013 : rédaction de la première partie

– AVRIL 2013 : rédaction de la deuxième partie

– MAI 2013 : rédaction de la troisième partie, conclusion, établissement définitif de la bibliographie, et en dernier lieu rédaction de l’introduction

– JUIN 2013 : relecture de l’ensemble, reprise de certains passages de rédaction, vérification des informations et sources, fabrication matérielle du mémoire, reliure, reprographie (4 exemplaires : deux pour le jury, 1 étudiant, 1 bibliothèque)

– ENVOI DU MÉMOIRE AUX MEMBRES DU JURY : le 15 juin ou 15 septembre 2013  au plus tard

4.3. Déroulement du travail

  • seuls les mémoires qui auront fait l’objet de la remise régulière de parties écrites pendant l’année seront autorisés à soutenance
  • les mémoires remis en fin d’année sans relecture de l’encadrante seront reportés à la session ou à l’année suivante

4.4. Le cas des étudiants IUFM

  • il s’agit d’une « note de recherche » qui est évaluée à l’écrit sans soutenance
  • « longueur attendue est d’une trentaine de pages. On peut traduire cette longueur en 60 000 signes (espaces compris) environ (soit 30 pages de 2000 signes, si on utilise la police Times New Roman, 12, Interligne 1,5, marges de 3 cm). La présentation et les exigences bibliographiques sont les mêmes que pour le mémoire. À remettre en 2 exemplaires : -1 au directeur(trice) de la note de recherche -1 au secrétariat du site de rattachement de l’étudiant » (extrait document réunion IUFM).

5. LES RÉINSCRIPTIONS

  • la réinscription pour une deuxième année en M1 est possible
  • la 2e réinscription (donc 3e année) n’est pas accordée automatiquement :

Extrait du règlement des études

« 8.4 Nombre d’inscriptions en Master 1

L’inscription est annuelle.

A partir de la troisième inscription en première année d’un même Master 1, l’Université se réserve le droit de refuser de réinscrire un étudiant, notamment quand celui-ci a été absent aux cours et/ou aux examens de manière répétée et non justifiée lors des années précédentes. »

  • la troisième année n’est que rarement accordée à titre exceptionnel, à partir de signes explicites de motivation, d’assiduité et de travail rendu
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s